rss geek
logo geek

Les 10 tendances techno de 2011

Cette année, tous les gadgets seront forcément connectés ; le web sera social ou ne sera pas ; le jeu vidéo se libérera des consoles… Bref, la technologie sera plus omniprésente que jamais. Nos prévisions pour tout voir venir, dès maintenant !

1. Partout tu joueras
Le “social gaming”, ou les jeux ultrasimples sur Facebook, aura été la tendance clé de 2010. Des titres comme “Farmville” comptent des millions de joueurs réguliers, qui dépensent sans compter pour améliorer leurs fermes et personnages virtuels. Sans oublier les jeux mobiles : d’après les analystes de Juniper Research, ils généreront 8 milliards d’euros d’ici à 2015, soit le double de 2009. Bref, en 2011, le “ludisme” s’immiscera un peu partout : Foursquare (voir ci-dessous) fera ainsi un jeu de notre vie sociale.

2. Une tablette il te faudra
Notre nouveau réflexe en s’affalant dans le canapé n’est plus d’allumer la télé, mais d’ouvrir son ordi portable. Contexte propice, sans doute, au développement des ordis “tablettes”, l’iPad en tête. Selon les experts, il se vendra 80 millions de tablettes par an d’ici à 2015, contre quelques millions seulement l’an passé. Deviendront-elles déjà mainstream en 2011 ?

3. Sur Facebook, absolument tout tu feras
Nous passons désormais plus de temps sur Facebook que sur n’importe quel autre site : 500 milliards de minutes cumulées par mois. Il est donc fort possible qu’en 2011, les “fan pages” Facebook deviennent plus importantes pour les marques que leurs propres sites web, d’autant qu’on peut désormais y faire son shopping, grâce à d’astucieuses apps comme Boosket.

4. Au piratage, du mal à resister tu auras
Malgré les actions des ayants droit – Hadopi, sites de téléchargement et streaming légal –, le piratage a fortement progressé en 2010. On estime que le film “Avatar” a été téléchargé une fois et demi plus que “Star Trek”, le film le plus piraté de 2009 ; et en Grande-Bretagne, trois fois plus de chansons auront été acquises illégalement que légalement l’année dernière. En 2011, il faudra être fort pour résister à la tentation…

5. Une app pour tout tu trouveras
En 2011, les investisseurs miseront sur les start-ups créatrices de nouvelles applications (“apps”) en tous genres. Résultat : la valeur du marché des apps mobiles augmentera de 60 % d’ici à 2014. Quel impact sur nous ? Une qualité et une quantité d’apps démultipliées par rapport à aujourd’hui, et pas uniquement pour l’iPhone : il en faudra également pour les tablettes, les télés connectées, et même les frigos connectés à l’internet… Eh oui !

6. En te localisant, tu économiseras
Nouvelle mode de 2010, la géolocalisation deviendra vraiment utile en 2011. Les enseignes françaises commenceront à l’utiliser en masse, suivant l’example de Flunch qui propose déjà un café gratuit pour tout “check in” (enregistrement) via Foursquare dans l’un de ses établissements. Sans parler de la folie des bonnes affaires provoquée par Groupon, le site où l’on se met en bande pour gagner la réduction du jour…

7. Devant un spectacle de projection mapping, “wouah !” tu t’exclameras
Imaginez des peintures en trompe-l’oeil se transformer en animations multicolores : cela s’appelle le “projection mapping”. En 2011, il arrivera forcément près de chez vous. Vu en 2010, notamment pour le lancement d’une nouvelle boutique H&M, le procédé consiste à projeter des images en haute définition sur des surfaces telles que la devanture d’un magasin. Il est ainsi possible de faire croire que le bâtiment s’écroule, s’illumine, explose… Les possibilités sont infinies !

8. Sur un nuage tu vivras
Après les e-mails, 2011 verra encore plus de services passer au “cloud computing”, c’est-à-dire 100 % web. Nous adorons déjà la musique en streaming de Spotify : espérons pour 2011 une version “cloud” de iTunes et un concurrent français de l’excellent service de streaming de films américain Netflix. Enfin, avec Chrome OS et Jolicloud, les systèmes d’opération passeront totalement au nuage. Les meilleurs ordis ne seront donc plus les bêtes de courses capables de faire tourner de grosses applications, mais ceux qui marchent le mieux avec le “cloud”.

9. Dans le multitasking, tu t’éparpilleras
Je regarde la télé en tweetant, j’écris un SMS au lieu de parler à mon compagnon de table au restaurant, je vérifie Facebook sur mon smartphone au lieu d‘engager une vraie conversation… En 2011 plus que jamais, je serai “là” tout en étant ailleurs. Au risque d’offenser ses vrais proches ? Une chose est sûre : une nouvelle “étiquette” technologique reste à inventer.

10. Tes vacances technologiques tu prendras
En 2011, nous serons plus connectés que jamais, et l’envie de se débrancher totalement deviendra irrésistible. Il faudra donc au moins abandonner son smartphone en partant en vacances, voire carrément supprimer son compte Facebook, comme nous le conseille si bien cette vidéo, parodie d’un célèbre clip de Bob Dylan. A méditer !

logo geek

Jouer au Black Jack en ligne

Vous êtes plus ou moins nombreux à connaître le jeu en ligne, et depuis peu, le casino en ligne. Pour certains, il ‘y a que le poker y est proposé alors que comme dans tous les casinos, vous pouvez jouer à tous les jeux proposés dans les vrais. Roulette, machine à sous, et aussi le Blackjack. Peu connu, il reste néanmoins un des rares jeu de cartes ou le joueur peut influencer la partie, et la contrôler. On connait bien sûr le jeu grâce au jeu de grattage éponyme, et grâce à lui on en connaît un peu les règles. Cependant, pour rappel, en voici les détails. Le jeu du Blackjack utilise un jeu de 52 cartes. Les cartes comprises entre 2 et 10 comptent pour autant de points qu’indiqués sur leur face. Les figures comptent pour 10 points. L’As, au choix des règles compte pour 1 ou 11 points. Chaque joueur peut demander autant de cartes qu’il veut, le but du jeu étant de s’approcher au mieux du nombre 21 sans le dépasser. En cas de dépassement du nombre 21 après le tirage d’une carte, le joueur est sorti et perd sa mise. Il peut aussi dire « Je reste » pour ne plus avoir de cartes et conccurencer les autres joueurs face à la banque (croupier). Une fois tous les joueurs servis, le croupier énonce « La banque tire à 16, reste à 17 ». Il tire donc des cartes jusqu’à obtenir un nombre situé entre 17 et 21. S’il dépasse 21, chaque joueur récupère un gain égal à sa mise. En cas d’égalité avec la banque, le joueur récupère sa mise sans gain supplémentaire. Les joueurs en-dessous du tirage du croupier perdent leur mise de départ.
Avec ses règles, relativement simples, il ne vous reste plus qu’à essayer de jouer sur les sites de casinos en ligne, ou en vrai casino. Bien que claires, il n’est pas toujours facile de commencer un jeu. Il faut se mettre dans l’ambiance, et s’imprégner des règles en jouant plusieurs fois. Le plus difficile est bien d’estimer la mise de départ. Comme les sites de poker en ligne, virtuels et sans mise monétaire, vous pouvez essayer le jeu sans risquer de perdre de l’argent.

logo geek

Les Experts du numérique : le Génie, le Geek et le Truand

Les étudiants du Master MISC du Celsa sont fiers de vous inviter à une conférence organisée en partenariat avec le Social Media Club France autour de la question de l’expertise numérique.


“Les Experts du numérique : le Génie, le Geek et le Truand”
se tiendra à partir de 19h le 19 janvier prochain à La Cantine, temple parisien des amoureux du digital.


A l’heure où tout le monde s’autoproclame « expert du web », nous souhaitons revenir sur cette notion galvaudée et observer les représentations et imaginaires qu’elle suscite. Il s’agira de proposer une approche critique sur les pratiques émergentes de professionnels et d’amateurs
qui prétendent mettre de l’ordre dans le grand désordre numérique.


Les intervenants suivants nous ont déjà confirmé leur présence : Fabrice Epelboin (ReadWriteWebFrance), Cyril Rimbaud (Curiouser), Frédéric Bardeau (Limite), Guilhem Fouetillou (Linkluence), Anthony Hamelle (CLM BBDO), Matthieu Chereau (Tigerlily), Sandrine Girbal (Happy Fannie), Erwan Kezzar (Takative), Alexis Mons (Groupe Reflect).

Vous trouverez ci-joint l
e communiqué de presse de la conférence.
Pour de plus amples informations et pour prendre connaissance du programme de l’événement, vous pouvez également nous retrouver sur notre blog.

Pour vous inscrire, c’est ici. Le code suivant vous sera demandé : presseconfmisc.

Le nombre de places étant limité, merci de garder ce code pour vous et de ne vous inscrire que si vous pensez être présents le soir de l’événement.

Vous aurez sinon la possibilité de suivre, si vous le souhaitez, la conférence en direct sur www.agoroom.com, dès 19h.
Et si par hasard l’envie vous prenait de parler de notre initiative sur votre blog, surtout n’hésitez pas ! 😉

logo geek

Créer un site en .fr avec l’AFNIC

L’AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) est une association créée en 1997 qui a pour objectif de favoriser le développement de l’Internet en France par plusieurs missions : l’attribution et la gestion des noms de domaine, le développement de services et le le transfert des compétences en terme d’économie numérique. C’est donc cette association qui gère l’attribution, le transfert des noms de domaines en .fr (le domaine national de premier niveau destiné à la France).

Il existe 7 domaines de second niveau : .asso.fr (destiné aux associations), .com.fr (ouvert à tous), .gouv.fr ( réservé à l’administration française), .tm.fr (pour les marques déposées). D’autres domaines de second niveau ont été fermés à l’enregistrement depuis mars 2009 :  .nom.fr ( pour les noms de famille), .prd.fr ( pour les programmes de recherche et développement), .presse.fr (dédié aux publications presse).

afnic

Saviez vous que 3 Français sur 4 déclarent chercher spontanément le site web d’une entreprise française en .fr ? Saviez vous que les sites en .fr ont une visibilité accrue dans les moteurs de recherche pour les demandes faites depuis la France ? Autant pour votre accessibilité et pour votre référencement dans les moteurs de recherche, le choix du nom de domaine de votre site web et de son extension (.com, .net, .fr….) est un enjeu stratégique qui nécessite toute votre attention.

Vous pouvez facilement réserver votre nom de domaine en .fr. Pour cela, il vous faut vous rendre dans un des bureaux d’enregistrement agréé. Je vous conseille OHV ou 1and1 qui vous permettront facilement d’acheter et d »administrer votre nom de domaine. En 24 heures, vous aurez accès à votre nom de domaine et à votre hebergement ftp (si vous l’avez choisi à l’enregistrement) pour uploader votre site et avoir une plateforme accessible depuis le monde entier facilement.
Article sponsorisé

logo geek

Choisir son nouveau téléphone portable

Les nouveaux venus les plus éclatants sont plusieurs téléphones* tournant sous Windows Phone 7 (WP7), le nouveau système d’opération (OS) mobile de Microsoft. Ce dernier tranche radicalement, autant avec ses incarnations précédentes qu’avec la concurrence, grâce à son interface minimaliste et fluide à souhait. Eh oui, WP7 est un bijou de design et d’ergonomie, ses menus et fonctionnalités défilant instinctivement sous nos doigts. Il gère également les contacts de façon intelligente et intégrée, qu’ils viennent de Windows Live/Hotmail, de Gmail, de sa carte SIM ou même de Facebook. Fini, donc, le vieux Microsoft hermétique et insulaire ! Toujours est-il que l’intégration des meilleurs points forts de la marque, notamment Xbox Live et Office, reste un argument de taille. On aurait juste préféré une gestion plus directe des réseaux sociaux : Facebook est tellement intégré dans les menus de WP7 qu’il n’est pas toujours évident de mettre à jour son statut, par exemple. Ce manque de liberté est souligné par le peu d’applications, notamment sociales, actuellement disponibles dans le store de Microsoft. Ajoutez l’absence de copier-coller, entre autres, et nous avons un OS très prometteur mais encore perfectible. BlackBerry n’est pas non plus en reste, d’autant que son nouveau modèle, le Torch (à partir de 80 € selon opérateurs), embarque la nouvelle version revue et corrigée de son propre OS. Celui-ci est nettement plus facile à utiliser qu’auparavant. Certes, il eût été difficile de faire moins ergonomique que les menus BlackBerry traditionnels ; mais cette nouvelle version permet de naviguer rapidement entre les applications les plus utilisées, les fonctionnalités multimédia et le nouveau regroupement des contacts. De façon similaire à WP7, je sélectionne un ami pour voir ses coordonnées classiques et réseaux sociaux, ainsi que tous nos derniers échanges avec cette personne. Pratique ! Coté hardware, le clavier coulissant du Torch plaira aux accros à l’écriture à deux pouces. Il ne facilite pas pour autant l’accès à toutes les touches. De plus, on continue de douter de la solidité à long terme des BlackBerry, surtout avec un clavier coulissant. Ce qui n’empêche pas par ailleurs le Torch d’être une excellente machine multimédia : la qualité audio est toujours au top, ainsi que la capture et l’affichage de photos et de vidéos. Il est juste dommage que l’on n’ait rien compris à l’application “flux sociaux”, censée nous aider à partager ce qu’on aime, alors que l’on ne peut même pas y ajouter son compte Facebook. Enfin il ne faudrait pas non plus oublier Android, le OS mobile de Google, dont la dernière version 2.2, ou “Froyo”, se retrouve en premier sur l’Optimus One de LG. Menus encore améliorés, astucieuse appli SMS, rapidité et adaptabilité hors pair… Pas étonnant que les Googlephones rattrapent l’iPhone à grands pas ! En effet, ce portable seul s’est déjà vendu à un million d’unités en 40 jours, grâce à son impressionnant rapport qualitéprix : il est disponible à partir de 9 € selon packs opérateurs. Ceci dit, il n’y a pas que les smartphones dans la vie. Ceux qui souhaitent claquer au moins 5 400 € dans un téléphone qui ne se connecte même pas à l’internet sont les bienvenus, notamment avec le dernier des Meridiist, les portables très haut de gamme de Tag Heuer. A l’instar des montres de la marque suisse, ces téléphones sont très clairement des pièces de collection. Coque racée métallique aux courbes dignes d’une voiture de sport, solidité hors pair, touche de cuir dans le dos pour faire vraiment “luxe”… Aucun doute, c’est du haut de gamme. Il faudra juste s’équiper d’un smartphone en plus si l’on veut pouvoir accéder à ses mails partout. C’est tout !

logo geek

Seotons, le concours seo de Paidpr.com

seotons

Voici un nouveau concours seo qui va animer les référenceurs de France. Organisé par le site paidpr, il a été baptisé seotons et risque de rassemble des dizaines de webmaster avides de compétition dans le plus pertinent des moteurs de recherche, j’ai nommé Google ! Seotons vient d’être lancé aujourd’hui et ce concours se terminera le premier février avec des cadeaux vraiment sympa à la clé. Ça va être encre un fois la chasse au backlinks, la création de splogs et la rédaction de contenu qui feront la différence entre les participants à seotons ! Que le meilleur gagne 🙂

Un petit coup de pouce à la page seotons de Wullon, un petit lien pour la page seotons de Quentin et un beau backlink pour aider Julien731 a indexer sa page seotons. Petite aide à frenchtouch pour le seotons

logo geek

eat SUSHI

jeu concoursVous avez envie de cuisine japonaise ? Pourquoi ne pas vous rendre ou commander votre repas chez eat SUSHI, la chaîne de restaurants japonais spécialisée dans la fusion food : la cuisine du monde, un mélange de saveurs provenant des quatre coins du monde comme des épices que vous pouvez découvrir sur www.eatsushi.fr. Vous pourrez par exemple découvrir trois concepts intéressant développé par la chaine : le Pick and Go, eat SUSHI restaurants et Rolling Bar qui fait d’eat SUSHI une marque qui compte en France et sur le web !

L’enseigne a décidé de lancer un jeu concours original nommé : « Maki veut gagner le Japon ? » avec pour récompense ultime : un voyage pour 4 personnes au Japon. Mais d’autres lots seront aussi proposé comme 4 scooters Kymco, des coffrets Wonderbox, des bons d’achats eat SUSHI etc. Pour participer à ce jeu concours et tenter de gagner un séjour au Japon, vous devez constituer une équipe de 4 personnes, vous inscrire sur le site : www.sushiquizz.fr, avoir à disposition un ordinateur, avoir quelques neurones et une énorme envie de partir au Japon !

Le jeu « Maki veut gagner le Japon ? » débutera le 14 Octobre et finira le 2 Novembre. 1 étape sera disponible tous les 2 jours pendant 20 jours consécutifs. Les règles du jeu sont les suivantes : chacune des personnes de l’équipe des 4 personnes sera alertée par mail de la disponibilité  de la question, et devra y répondre le plus vite possible.  Un classement sera réalisé en fonction du nombre de bonnes réponses et de la rapidité de l’équipe. L’équipe qui aura cumulé le plus de points gagnera le fameux voyage au Japon offret par eat’sushi.

Article sponsorisé

logo geek

Je joue pour de vrai

Le ludisme technologique sort de plus en plus de ses cadres habituels pour investir la réalité (“in real life”, ou “IRL”), souvent de façon étonnante. Petit tour d’horizon.

Je décolle avec le AR. Drone
Le quadricoptère AR. Drone est un ovni télécommandé. Grâce à ses quatre hélices, il s’envole, se fixe en l’air et se déplace sans broncher, le tout contrôlé via son iPhone ou son iPod Touch. Deux caméras embarquées permettent de voir, sur son écran de contrôle, ce qui est devant et en dessous de l’appareil. Une fois l’engin maîtrisé, l’objectif est de relever des défis soit en solo, soit en mode multijoueur. D’où l’étiquette “jeu vidéo volant” donnée par son fabricant. Mais hélas, la bête n’est pas facile à dompter, et son autonomie est presque risible : l’AR. Drone ne tient que cinq minutes en l’air avec une batterie pleinement chargée. De plus, son lieu de vol idéal serait un hangar, voire un loft, le moindre petit coup de vent à l’extérieur l’envoyant valser. Jouet de flambeur, alors ? Une chose est sûre : l’AR. Drone attire forcément la foule.
Environ 300 euros (jusqu’à 400 euros avec tous les accessoires), déconseillé aux moins de 14 ans.

Je prends du relief avec Nvidia
Le jeu vidéo sort désormais de l’écran grâce à Nvidia, le fabricant de cartes graphiques pour PC, dont les lunettes permettent de faire passer plus de 400 jeux vidéo en mode 3D, même ceux qui n’ont pas été développés pour le relief. L’expérience convaincrait jusqu’aux plus fervents détracteurs de la vague 3D. Grâce à ce système, qui s’appuie sur la carte graphique et les lunettes dédiées de Nvidia, même les jeux peu récents donnent une impression de relief étonnante. Dans une course virtuelle, par exemple, on pourrait presque toucher les voitures que l’on double. Le système pense même à notre santé mentale, puisqu’il nous fait faire une pause toutes les heures, et nous permet de passer en mode 2D à tout moment, histoire de revenir à la réalité. Cerises sur le gâteau : le système fonctionne également avec la photo et la vidéo en 3D (sur Blu-Ray et même en streaming sur internet, oui, ça existe !), et le prix est abordable. Bravo !
Kit Nvidia 3D Vision (lunettes et émetteur) : environ 150 euros. Nécessite PC, écran 3D et carte graphique compatible.

Je bouge mon corps avec Playstation Move
Pour faire court, Move, c’est la Wii de la Playstation. Autrement dit, une manette qui détecte les mouvements dans la vraie vie et les retranscrit à l’écran. Sauf que chez Sony, c’est fait de façon nettement plus précise. Preuves en sont les défis de frisbee et de pingpong dans l’un des jeux de lancement : ils exigent un niveau de contrôle que la console de Nintendo ne saurait offrir. Il est ainsi possible de faire des arcs avec ses lancers de frisbee, ou d’ajouter des effets diaboliques à ses balles de ping-pong. Malheureusement, pour l’instant, l’ensemble manque de fun et de finition, qu’il s’agisse des piètres graphismes de “Sports Champions” ou du manque d’intérêt du jeu de fête (“Start the Party”), autre titre de lancement de Move. Espérons que les créations futures tireront meilleur parti de ses grandes possibilités, sans quoi il restera un “Wii too”…
Manette Move seule : environ 40 euros. Manette Move, caméra PlayStation Eye et disque de démarrage (incluant “Sports Champions”) : environ 60 euros.

Je joue ma ville avec Foursquare
Depuis la dernière fois qu’on vous en a parlé, Foursquare, l’application mobile qui permet de déclarer où on est et de gagner ainsi badges, titres de “maire” et autres points d’orgueil, a dépassé le stade de phénomène de mode pour atteindre trois millions d’utilisateurs. Son succès est tel que Facebook, le mastodonte des réseaux sociaux, l’a copié presque point par point. En attendant de voir l’impact de 500 millions de “check-in” (enregistrements) potentiels par jour, celui de Foursquare a été rendu visible de façon époustouflante par Anil Bawa-Cavia, de l’University College London (UCL). Ce dernier a pris la totalité des “check-in” sur Foursquare à Londres, New York et Paris, pour comparer comment ses utilisateurs “jouent” entre les principaux lieux de leurs villes. Le résultat donne un aperçu immédiat des endroits les plus fréquentés de sa ville, et également du mouvement entre ces derniers. Si l’activité à Paris est assez centralisée, on constate qu’elle est nettement plus éparpillée à Londres et à New York, par exemple. Et si on jouait à cache-cache ?

logo geek

Ultimate Light de NRJ Mobile

nrj mobilePour la rentrée, NRJ Mobile propose de nouveaux forfaits pour votre téléphone : Le NRJ Mobile Ultimate Light. Ces forfaits téléphoniques sans mobile proposent au choix et en fonction de vos besoins : – 5h d’appels vers tous les opérateurs + SMS, Web & Mails en illimité pour 28,90 € /mois – 10h d'appels vers tous les opérateurs + SMS, Web & Mails en illimité pour 38,90 €/ mois Une verision Ultimate avec mobile à partir de 1 euro est aussi disponible : – 5h d’appels vers tous les opérateurs + SMS, Web & Mails en illimité pour 34,90 € /mois – 10h d’appels vers tous les opérateurs + SMS, Web & Mails en illimité pour 44,90 € /mois Ces forfaits ultimate de NRJ proposent des avantages gratuits comme un libre choix des 5 derniers chiffres de votre numéro de téléphone (pratique pour ceux qui ont le mémoire courte !), une facturation à la seconde (dès la première seconde), le report des minutes non consommées, la présentation du numéro et le double Appel. Pour obtenir plus d'informations à propos de ces nouveaux forfaits assez avantageux pour ceux qui en ont marre de leur opérateur actuel, rendez vous à l'adresse suivante : http://www.nrjmobile.fr/visiteur/ultimate.html Pour annoncer ces nouveaux forfaits, NRJ Mobile, découvrez les aventures de l'homme sandwich au travers de 4 vidéos déjantées :

Si vous aimez ces vidéos et que vous souhaitez en découvrir d'autres, pourquoi ne pas rejoindre ses nombreux fans sur Facebook et gagner régulièrement des cadeaux offert par l'Homme Sandwich : http://www.facebook.com/homme.sandwich.nrj.mobile

Article sponsorisé

logo geek

Lan Party de Frag’n Fun

Vous habitez dans les Pays de la Loire et vous souhaitez participer pendant un week end à une grosse Lan Party, alors retrouvez la Lan Party: Frag’n Fun Acte 4 organisée par l’association Frag’n Fun. Cet évènement aura lieu du 1er au 3 Octobre 2010 à la Roche sur Yon (85).

A cette occasion, 250 passionnés des jeux vidéos sont attendus. Si vous souhaitez les rejoindre, il vous en coutera 11 euros pour participer aux 4 tournois et 6 euros pour le tournoi Fifa! Les principaux tournois prévus sont :

Quake 3 Arena : 16 places extensibles à 32 si vous êtes motivés!
Serious Sam : 32 places
– Quizz Frag’n Fun
– Tournoi Rock Band
– Consoles, Arcades
– Tournois Free: Trackmania Nations, etc.
– Et bien d’autres surprises à venir

De nombreux lots sont prévus pour les meilleurs joueurs de chaque tournois. Pour vous inscrire à la Lan Party de Frag’n Fun inscrivez vous dès maintenant sur: www.fragnfun.org.

Si vous souhaitez observer quelques images des précédentes éditions, rendez-vous sur
www.fragnfun.org/video.php pour visualiser le trailer de l’évènement et découvrir l’ambiance que vous réserve Frag’n Fun.

logo geek

Les meilleurs remix de l’imperial march de Star Wars

J’ai sélectionné pour vous quelques remixes réussis de la fameuse marche impériale de Dark Vador…

Une version minimaliste pas dégueulasse…

Une version Hip Hop…

Un bootleg avec lil wayne, twista,…

La fameux Star Wars Gangsta Rap Chronicles

La version Adidas Originals…

Et le Joey Starr wars de DJ Zebra

logo geek

Pages web tournantes

Inutile et quelque peu déconcertant, le retourneur d’internet…

Pour tester : http://therevolvinginternet.com/

logo geek

Paris en ligne, par où débuter ?

Oyez, estivants ! Il n’y a pas que la sieste, le barbecue et la bronzette dans la vie des vacanciers. Cet été, rajoutez donc une nouvelle corde à l’arc de vos activités : les paris en ligne ! Un brin de wifi, un peu de 3G, et on vous parie que vous allez parier… avec modération, bien sûr.

Légalisés en mai dernier, boostés par Roland-Garros et surtout par la Coupe du monde de football, rejoints par les sites de poker autorisés depuis le mois de juin, les paris en ligne ont le vent en poupe. N’ayant désormais plus peur du gendarme, ou de voir ses gains bloqués quelque part sur un obscur site à Macao, le parieur peut parier tout l’été sans se trouver fort dépourvu – s’il reste raisonnable. Pour ouvrir un compte auprès d’un opérateur agréé, il vous suffit simplement de justifier de votre identité et de votre majorité, de donner vos coordonnées bancaires et de fixer des limites à l’approvisionnement de votre compte et aux sommes misées. Ensuite, pariez : c’est simple comme un coup de clic !

Il ne faut pas s’y tromper : si les paris en ligne sont devenus légaux en France, ce n’est pas seulement pour réguler le marché et prévenir des risques d’addiction en imposant de fortes contraintes aux sites, mais également pour assurer une belle manne financière à l’Etat, auquel jusqu’ici les transactions échappaient. Car même s’il a perdu le monopole qu’il détenait avec la Française des jeux et le PMU, il peut compter sur les jeux sur le net, qui représentent 2 à 3 millions de joueurs en France et 3 à 3,5 milliards d’euros par an. Une somme conséquente si l’on considère que l’Etat taxe à 7,5 % les parieurs sportifs et à 2 % les joueurs de poker. Autres gagnants des paris en ligne, certains médias ou groupes de presse comme TF1, associé à la Française des jeux et à Eurosport Bet, “Le Parisien”, “L’Equipe” et “France Football” liés à Bwin et prochainement à sajoo. fr, mais aussi bientôt “Le Monde”, qui est candidat à la candidature. Proposant le contenu éditorial, ces groupes sont déjà légitimes pour pronostiquer ; de là à gérer eux mêmes les paris, il n’y a qu’un clic Un clic attirant d’autres clics qui pourraient sauver la presse, qui connaît actuellement des difficultés financières. Mais avec la nouvelle légalisation, il n’y a pas que l’Etat ou les gros groupes qui sont gagnants, puisque grâce à elle, le taux de retour des paris est fixé à 85 %. Ce qui, pour un joueur, est toujours plus rentable que le loto, puisque ce taux est par exemple de 15,4 % pour les gagnants du premier rang.

Mais attention : avec la légalisation des paris en ligne, il n’est plus questions de parier sur tout et n’importe quoi comme le gagnant de “Secret Story”, le lieu de vacances du président, ou la star qui va se retrouver topless à la une des journaux people. Fort heureusement, l’été est la saison des grands événements sportifs. Du Tour de France à la reprise du championnat de France de rugby le 13 août, en passant par la Coupe de la Ligue de football, tous les sports dits classiques, les plus appréciés des bookmakers, sont prêts à accueillir vos pronostics endiablés. Moins connues, mais tout aussi passionnantes, d’autres manifestations sportives animeront la saison, comme les championnats d’Europe d’endurance d’équitation jusqu’au 8 août et le concours complet du 19 au 22 août ; le Grand Prix mondial de volley-ball du 6 au 29 août ; les championnats du monde de marathon en VTT jusqu’au 8 août ; les tournois de golf tout le mois d’août ; les championnats du monde de canoë-kayak en eaux plates du 19 au 22 août ; les championnats du monde de triathlon du 26 au 30 août ; ou encore le Grand Prix moto de République tchèque du 12 au 15 août. Et pour finir tranquillement l’été, les championnats du monde de basket-ball du 28 août au 2 septembre, le Tour d’Espagne du 28 août au 19 septembre, et bien sûr l’US Open de tennis du 30 août au 12 septembre. Et grâce aux sports récemment ajoutés sur la liste officielle, les amateurs de natation se régaleront en suivant leurs champions aux championnats d’Europe du 4 au 15 août, les fous du volant leurs stars aux championnats du monde de badminton du 23 au 29 août, et les fans de voile leurs navigateurs préférés lors de la Solitaire du “Figaro” jusqu’au 22 août. Toujours plus surprenant, sachez que vous pouvez désormais parier sur les matchs de pelote basque, ou, et c’est de circonstance au coeur de l’été, sur la pétanque et le jeu provençal. Officiellement et en ligne, rendez-vous donc le 6 août à La Baule et le 20 août à Beaucaire pour deux étapes du Masters de pétanque 2010. Et comme il n’y a pas que le net dans la vie, rendez-vous aussi officieusement, et hors ligne, à l’apéro pour savoir qui va payer sa tournée à l’issue de la partie de boules contre tonton Gégé.

Sur quels sites parier en ligne ?

wincomparator.com
Un site portail comparant les cotes proposés par les bookmakers et les meilleurs bonus des sites de paris en ligne. Idéal pour guider les débutants et pour aider les parieurs plus expérimentés.

friendBet.fr
« Le premier réseau social de paris en ligne. » Un site de paris basé sur l’entraide entre joueurs et la solidarité.

pmu.fr
Du zinc au net, il n’y a qu’un pas que le Pari mutuel urbain a franchi pour devenir le rendez-vous en ligne incontournable des turfistes.

betclic.com
Site de référence porté par son ambassadeur de choc Marcel Desailly, Betclic est un site sûr qui prévient bien les joueurs de l’addiction.

chilipoker.fr
Un site phare de l’univers du poker en ligne, qui pourrait faire son apparition sur la Freebox pour permettre de jouer sans quitter son canapé.

winamax.fr
Vous en rêviez, Patrick Bruel l’a fait ! Promu par l’acteur-chanteurjoueur, ce site de poker propose des offres de bienvenue attractives. Merci qui ? Merci Patriiiick !

pre-arjel.fr
L’organisme régulateur des paris et jeux en ligne, pour tout savoir sur la législation en vigueur.

Les applications iPhone pour parier en ligne

Unibet mobile.unibet.com
Très riche en ce qui concerne le nombre de paris proposés.

SportingBet wap.spotingbet.com
Offre variée et navigation fluide, mais cotes peu élevées.

InterWetten mobile.interwetten.com
Rapide et complet, il propose un guide pour débutants.

logo geek

Girls Geek Party

On vous l’avait bien dit ! Si, en 2009, la “geek attitude” est devenue chic, 2010 est bel et bien l’année de sa démocratisation. Pas de meilleure preuve actuelle que les Girls Geek Party, qui unissent depuis un an les filles avec les gadgets… Mais strictement à leur façon ! Explications.

Dans un hôtel particulier, près de la place de l’Etoile, elles sont 200 à se retrouver dans une ambiance feutrée et calme à souhait entre blogueuses technophiles en tout genre. Au programme : démos des derniers gadgets – la télé 3D et l’aspirateur robot de Samsung, les nouveaux Blackberry, le vélo électrique de Matra ou les caméras compactes Flip –, mais aussi créativité, avec happenings artistiques d’ArTrust, séances photos déguisées ou en noir et blanc, et enfin, coin boudoir avec maquillage et soins à gogo. Première surprise : contrairement au stéréotype des geeks masculins, les invitées ne sont ni boutonneuses, ni asociales, ni mal habillées. Elles sont sur leur trente et un, bavardes et contentes de se retrouver IRL (“in real life”, dans la vraie vie, plutôt que via Facebook ou Twitter). Deuxième surprise : l’ampleur de l’événement, et son succès grandissant. La troisième édition de cette soirée plus ou moins trimestrielle rassemble deux fois plus de participantes que la première ; et les places – gratuites – sont parties en moins de deux heures, via la page Facebook des Girls Geek Party. Pourquoi cet engouement ? Sandrine Camus, organisatrice des soirées, a assisté à beaucoup d’événements high-tech pour son propre blog, gamongirls.com. « Je déplorais qu’il n’y ait pas de filles. On me disait que c’était normal, puisque les filles n’aiment pas la high-tech. Je me suis donc lancé le pari fou de les faire venir. » C’est donc en mélangeant « le côté tech et le côté glamour » que les soirées attirent autant de monde, d’après Sandrine Camus. Il faut dire que le coin maquillage, contrairement à la télé 3D, est bondé toute la soirée ; mais d’autres gadgets provoquent un niveau d’intérêt étonnant. C’est surtout le cas de la caméra Flip, l’objet techno préféré des actrices et mannequins. Preuve en est la remise de ces appareils en fin de soirée à une poignée de gagnantes d’un tirage au sort. Les Flip provoquent une vague d’émoi inattendue… mais exemplaire du nouvel engouement féminin pour le high-tech. Ce qui ne veut pas dire pour autant que les filles seraient des geeks comme les autres (garçons). D’après Emanuèle, du blog lespenseesdemanu.com, contrairement aux garçons, « la pure technique n’intéresse pas les filles, mais elles voient plutôt ce qu’un gadget peut leur apporter ». Même son de cloche de la part de Sandrine Camus : « Les garçons vont être curieux des performances, alors que nous le serons de l’ergonomie. Nous allons nous demander : “A quoi cet objet me servira-t-il dans mon quotidien, de mère, de femme, de pro ? Pourquoi vais-je le glisser dans mon sac à main ?” » Mais ce n’est pas l’avis de tout le monde ! D’après Nalexa (pseudo), du blog kerskam.fr, « il n’y a pas tant de différences que ça entre les geeks garçons et filles. C’est la technique qui m’importe d’abord, j’aime bien savoir comment marchent les choses ! » Avis partagé par son amie Sophie, du blog geekanddestroy.free.fr, qui reconnaît toutefois que ce n’est que depuis « ces dernières années que les gadgets sont devenus beaux, notamment sous l’influence d’Apple. Ça aussi, ça aide ! » Rendez-vous est donc pris vers la mi-octobre pour la prochaine soirée, mais attention : pour rester intimes, les Girls Geek Party ne devraient jamais dépasser les 200 invitées. La première geekette venue sera donc toujours la première servie !

logo geek

Les 20 pub mac vs pc