rss geek

logo geek

Choisir son nouveau téléphone portable

Les nouveaux venus les plus éclatants sont plusieurs téléphones* tournant sous Windows Phone 7 (WP7), le nouveau système d’opération (OS) mobile de Microsoft. Ce dernier tranche radicalement, autant avec ses incarnations précédentes qu’avec la concurrence, grâce à son interface minimaliste et fluide à souhait. Eh oui, WP7 est un bijou de design et d’ergonomie, ses menus et fonctionnalités défilant instinctivement sous nos doigts. Il gère également les contacts de façon intelligente et intégrée, qu’ils viennent de Windows Live/Hotmail, de Gmail, de sa carte SIM ou même de Facebook. Fini, donc, le vieux Microsoft hermétique et insulaire ! Toujours est-il que l’intégration des meilleurs points forts de la marque, notamment Xbox Live et Office, reste un argument de taille. On aurait juste préféré une gestion plus directe des réseaux sociaux : Facebook est tellement intégré dans les menus de WP7 qu’il n’est pas toujours évident de mettre à jour son statut, par exemple. Ce manque de liberté est souligné par le peu d’applications, notamment sociales, actuellement disponibles dans le store de Microsoft. Ajoutez l’absence de copier-coller, entre autres, et nous avons un OS très prometteur mais encore perfectible. BlackBerry n’est pas non plus en reste, d’autant que son nouveau modèle, le Torch (à partir de 80 € selon opérateurs), embarque la nouvelle version revue et corrigée de son propre OS. Celui-ci est nettement plus facile à utiliser qu’auparavant. Certes, il eût été difficile de faire moins ergonomique que les menus BlackBerry traditionnels ; mais cette nouvelle version permet de naviguer rapidement entre les applications les plus utilisées, les fonctionnalités multimédia et le nouveau regroupement des contacts. De façon similaire à WP7, je sélectionne un ami pour voir ses coordonnées classiques et réseaux sociaux, ainsi que tous nos derniers échanges avec cette personne. Pratique ! Coté hardware, le clavier coulissant du Torch plaira aux accros à l’écriture à deux pouces. Il ne facilite pas pour autant l’accès à toutes les touches. De plus, on continue de douter de la solidité à long terme des BlackBerry, surtout avec un clavier coulissant. Ce qui n’empêche pas par ailleurs le Torch d’être une excellente machine multimédia : la qualité audio est toujours au top, ainsi que la capture et l’affichage de photos et de vidéos. Il est juste dommage que l’on n’ait rien compris à l’application “flux sociaux”, censée nous aider à partager ce qu’on aime, alors que l’on ne peut même pas y ajouter son compte Facebook. Enfin il ne faudrait pas non plus oublier Android, le OS mobile de Google, dont la dernière version 2.2, ou “Froyo”, se retrouve en premier sur l’Optimus One de LG. Menus encore améliorés, astucieuse appli SMS, rapidité et adaptabilité hors pair… Pas étonnant que les Googlephones rattrapent l’iPhone à grands pas ! En effet, ce portable seul s’est déjà vendu à un million d’unités en 40 jours, grâce à son impressionnant rapport qualitéprix : il est disponible à partir de 9 € selon packs opérateurs. Ceci dit, il n’y a pas que les smartphones dans la vie. Ceux qui souhaitent claquer au moins 5 400 € dans un téléphone qui ne se connecte même pas à l’internet sont les bienvenus, notamment avec le dernier des Meridiist, les portables très haut de gamme de Tag Heuer. A l’instar des montres de la marque suisse, ces téléphones sont très clairement des pièces de collection. Coque racée métallique aux courbes dignes d’une voiture de sport, solidité hors pair, touche de cuir dans le dos pour faire vraiment “luxe”… Aucun doute, c’est du haut de gamme. Il faudra juste s’équiper d’un smartphone en plus si l’on veut pouvoir accéder à ses mails partout. C’est tout !

Faire un commentaire pour "Choisir son nouveau téléphone portable"