rss geek

logo geek

L’invulnérabilité des macs remise en cause

Depuis quelques mois maintenant, les ordinateurs Apple sont la cible d’attaques informatiques.
Il devient alors légitime de se demander s’il est toujours possible de dire qu’il n’existe pas de problème de sécurité avec les machines qui tournent sous MacOs.

En effet, en avril 2012, un Trojan (ou cheval de Troie) nommé Flashback est détecté et serait présent sur plus de 600 000 machines. Il permet notamment de récupérer les mots de passe et les coordonnées bancaires des personnes infectés.
Flashback s’installe sur l’ordinateur lors de l’installation d’un faux logiciel Adobe. Les défenseurs d’Apple mettront ce point en avant comme quoi il s’agit d’une action de l’utilisateur qui permet l’installation du Trojan à l’inverse d’un virus qui est capable de se propager sans intervention humaine (il faut rappeler qu’à l’heure actuelle, aucun virus au sens propre du terme n’a encore été détecté sur mac). Le Tojan exploite toutefois une faille de sécurité bien réelle.

La réaction des éditeurs d’Antivirus ne s’est pas faîte attendre. De nombreuses solutions de détection de Flashback plus ou moins contraignantes sont apparues sur la toile.
Si vous voulez vous assurer que votre machine n’est pas infectée, Kaspersky a mis en ligne une solution simple de détection de Flashback, simplement en rentrant son UUID.

flashback mac

Ces mêmes éditeurs ont fustigé le comportement d’Apple qui ne continue pas d’assurer le support des anciennes versions de son système d’exploitation alors qu’elles sont encore installées sur de très nombreuses machines.
Dans le même temps, Apple a modifié plusieurs textes sur son site web et notamment celui de Mac OSX dans lequel l’éditeur à la pomme le décrit comme « l’un des systèmes d’exploitation les plus sûr » au lieu des anciennes tournures de phrases qui laissaient entendre qu’il était invulnérable aux différentes menaces informatiques, ceci afin d’éviter des poursuites de personnes touchées par Flashback. Les détracteurs de la marque à la pomme (et certains spécialistes) ont tout de suite pris ces changements comme un aveu.

Flashback est la 1ere menace sérieuse sur Macs (d’autres malwares ont été détectés mais ils étaient plus ou moins inoffensifs et ont touché peu de machines) mais il se peut que la relative invulnérabilité de Mac OSX n’était due qu’à une faible part de marché. Part de marché qui va croissante avec l’essor de la popularité des produits Apple et qui pousse les concepteurs de virus à porter un regard neuf sur le système d’exploitation.

Les éditeurs d’antivirus proposent d’ailleurs de plus en plus de solutions pour se protéger des virus sur mac alors que l’offre était quasi inexistante il y a encore un an.

Faire un commentaire pour "L’invulnérabilité des macs remise en cause"